Motivation - Surfer juste le Beachbreak

Un jour je vais me remettre au « insérez votre passion dans cette espace. »

« Un jour », c’est une date sur le calendrier. C’est une leçon important pour tous les mortels ici présents. On nous a tous appris que la vie est difficile, « life is a bitch », la vie est dure. Mais ce n’est pas le cas. La vie est plutôt facile. C’est plutôt facile de surfer sur la vie, et se laisser porter par le courant. J’en connais même qui ont obtenu leur BAC en ne faisant aucun des travaux d’équipe. (Je ne nomme pas de nom, mais disons que ça commence par Mi et que ça finit par Kael.) Pour la plupart d’entre nous, on se réveille avec un toit au-dessus de nos têtes, un bon matelas sous les fesses, un frigidaire rempli de nourriture, sans jamais avoir à se préoccuper de la faim ou d’être sans abris . Et si jamais ça se produit, on a des amis ou de la famille pour nous aider. Ça, c’étais les choses qui rendaient la vie dangereuse il y a 100 ans. Maintenant on peut vivre une vie très confortable.

Mais ceci n’est pas un discours à propos des progrès de la société, je parle ici de motivation. Vivre c’est facile. C’est facile de surfer sur la vie. Ça ne sonne pas si mal ”surfer sur la vie” c’est même plutôt amusant!  Qui n’aime pas le surf? J’adore le surf!

C’est plutôt facile de grandir, mettre ses passions de côté, laisser ses rêves derrière soi. Ce trouvé une job que tu ne te casseras pas la tête. Par la suite, avoir des enfants qui feront probablement la même chose, qui auront le même style de vie. Passer du point A au point B au point C jusqu’à Z. Jusqu’au jour où tout le monde se rassemblera, car sous serez mort et tous se rappelleront la belle vie que vous avez eue. Il n’y a rien de mal là dedans, rien de malhonnête. Mais il n’y a rien de grandiose là dedans non plus! Rien d’inspirant.

La triste vérité, c’est que la vie est facile. Vivre vraiment, poursuivre un rêve, ça, c’est dur! « Living is a bitch ». Surtout quand tu commences à te poser les vraies questions: je suis prêt à mourir pour atteindre quel but? Qu’est-ce qui enflamme ton coeur? Répondre à cette question n’est pas la solution, c’est simplement l’étincelle, car une fois que le feu est allumé tu dois l’alimenter. Il faut se rappeler nos objectifs tous les jours, il faut remettre du charbon dans le pôle, car on s’est tous déjà inscrit au gym ou une activité et on y est allé une seule fois sans jamais y retourner.

Il faut toujours se rappeler qu’on meurt et qu’on se meurt d’accomplir nos objectifs. La minute où tu oublies, la routine te frappe de plein fouet et tu recommences à surfer la vie. Et la vie, c’est facile. Vivre vraiment, poursuivre un rêve, ça, c’est dur! « Living is a bitch ».

Pour les surfeurs qui n’auraient pas compris, voici une métaphore :

La routine c’est la mousse de beachbreak.  Tu vas pouvoir monter sur ta planche, tu vas pouvoir surfer ça tous les jours de ta vie et te qualifier de surfeur.

Mais surfer c’est prendre cette gauche au-dessus du récif qui te dresse le poil juste à la regarder. Tu ne te lèveras pas à tous les coups, mais wow quelle décharge d’adrénaline.

Tu ne recevras pas beaucoup de médailles dans ta vie, mais chaque « toast » avec les gens que tu aimes après une victoire comme celle-là vaut plus d’une rondelle de métal.

Célèbre les petites choses!

 

PS: C'est un doux amalgame des meilleures citations et réflexions des grands penseurs de notre époque sur le sujet. Donc pas tous mes mots.